Le ministère des postes et de l’économie numérique(MPEN) veut recruter un cabinet pour l’accompagner dans l’élaboration de la stratégie ‘’Togo Digital 2025’’.

Cette stratégie s’articule autour de deux (2) volets. Il s’agit d’un programme de transformation numérique de l’administration, pragmatique et focalisé, s’appuyant sur un diagnostic et un benchmark international à partir desquels une vision cible avec des objectifs quantifiés ainsi qu’une feuille de route détaillant les étapes de mise en œuvre et les prérequis pour les initiatives clés découleront. Ce  programme de transformation numérique va s’appuyer sur une cartographie détaillée des services publics et des parcours critiques pour le citoyen et les entreprises.

Le second volet, un programme de développement accéléré d’une véritable économie numérique au Togo permettant de favoriser la création d’entreprises innovantes et génératrices d’emplois mais aussi la définition d’une vision cible pour le développement du secteur du numérique, des initiatives clés, des chantiers transversaux et un modèle de gouvernance.

Ainsi le cabinet devra identifier les  « enablers » indispensables à sa bonne mise en œuvre aussi bien en matière d’infrastructures, d’offres de services et de solutions technologiques.

Le ministère des Postes, de l’Economie Numérique et des Innovations Technologiques invite les Consultants (Cabinets/Firmes) éligibles de manifester leur intérêt.

Selon le ministère, les Consultants intéressés doivent fournir les informations et documents démontrant qu’ils disposent des qualifications requises et d’expériences pertinentes pour exécuter ces services.

Les firmes  devront  fournir  les informations et documents sur leur domaine d’activité et justifieront qu’ils possèdent des références de prestations récentes et similaires (attestations de bonne exécution, attestations de service faits).

Ce projet se situe dans le cadre dans le cadre du Programme régional ouest africain d’infrastructure de communication (WARCIP). Il est financé par la Banque mondiale et vise à améliorer la connectivité et la télécommunication en Afrique de l’ouest. Ce projet est présent dans d’autres pays de la sous-région ouest africaine  dont le Burkina Faso, la Gambie, la Guinée Conakry et le Bénin.      

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here