A presque chaque artère de la circulation dans la ville de Lomé, on trouve des policiers. Mais qu’y font-ils pour que les taximen dictent leurs propres lois ? Désormais à Lomé, si tu ne veux pas monter dans un taxi en surcharge, tu paies deux places.

Par un soir à l’heure de pointe, pendant que ça grouille de partout sur l’Avenue du Calais, une situation capte notre attention : une jeune maman rentrant du service est sommée de payer le double de ce qu’elle doit payer parce qu’elle ne veut pas être surchargée. lire la suite

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here