Les universités de Lomé et de Kara viennent d’être équipées d’un Expresso Book Machine(EBM). Il s’agit d’un système automatisé d’impression à la demande.

L’Expresso Book Machine (EBM) est une technologie comprenant une plateforme et une interface numérique permettant d’imprimer, à partir de fichiers PDF, des ouvrages et travaux universitaires (thèses, mémoires, livres), en un temps record, avec couverture et reliure comprises.

Selon Cina Lawson, ministre des postes, de l’économie numérique et des innovations technologiques, l’EBM  « s’inscrit dans le cadre d’un dispositif cohérent déployé par le gouvernement à l’endroit de la jeunesse togolaise à l’instar de Wifi Campus, le très haut-débit Internet sur les campus universitaires de Lomé et de Kara ».

D’après la ministre, « l’installation de cet outil vise à mieux outiller la jeunesse togolaise afin qu’elle puisse faire face aux défis  professionnels ».

« Ce dispositif vient à point nommé palier l’insuffisance de ressources des étudiants en leur permettant l’accessibilité et la disponibilité d’une infinité d’ouvrages souvent coûteux », a-t-elle ajouté.

L’EBM devrait faciliter la mise à disposition des étudiants des fascicules de cours, de travaux dirigés et de travaux pratiques de bonne qualité et mais également offrir aux enseignants la possibilité de constituer une bibliothèque d’enseignement et de recherches à moindre coût.

Il  va permettre aussi d’avoir accès aux livres sortis de production et en accès libre ; d’imprimer des livres sous droits d’auteur dont le fichier numérique est mis à disposition ; d’imprimer des livres épuisés dont les coûts de commande sont très élevés ; d’avoir accès aux grandes plateformes d’ouvrages ; et la possibilité d’une production des ouvrages avant d’aller en maison d’édition. Ce dispositif réduit donc les dépenses d’achat d’ouvrages des Universités.

« L’acquisition et l’implémentation de cette infrastructure inédite au profit des Universités de Lomé et de Kara ouvre des perspectives nouvelles à la communauté universitaire ; en ce sens que face à l’insuffisance de ressources, elle disposera désormais d’une librairie et d’une bibliothèque virtuelles, en termes d’accessibilité et de disponibilité d’ouvrages et de publications (souvent coûteux) à la demande et, en fonction des programmes académiques », a expliqué Dodji Kokoroko, président de l’université de Lomé.

Notons que ce dispositif a été inauguré par le ministre togolais des postes, de l’économie numérique et des innovations technologique Cina Lawson, en présence des acteurs du monde universitaire, le 11 février 2020 à Lomé. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here