500 jeunes togolais devront intégrer, les trois prochaines années, le centre d’appel des services externalisés VIPP Interstis. Le groupe a annoncé son installation au Togo ce 30 janvier 2020. C’était lors d’une conférence de presse animée par le président du groupe et la ministre des postes, de l’économie numérique et des innovations technologiques, Cina Lawson.

C’est donc une bonne nouvelle pour le Togo qui ambitionne de se transformer en un centre des services externalisés. L’ambition du gouvernement, créer 500 emplois dans ce secteur dans les cinq années à venir. En absorbant 500 jeunes, VIPP Interstis vient jouer une part importante dans l’atteinte de cet objectif.

La ministre Cina Lawson s’est réjouie de l’opportunité qui s’offre aux jeunes diplômes togolais. Si VIPP Interstis a décidé de s’installer au Togo, c’est grâce à la qualité de la ressource humaine d’une part et, des infrastructures d’autre part.

Charles-Emmanuel Berc l’a confirmé devant la presse lors de l’annonce de l’arrivée de son groupe à Lomé. Il s’est aussi montré rassuré quant à l’infrastructure technique, la connectivité et la qualité des appels à l’international.

A en croire la ministre des Postes, des jeunes togolais ont été mis en contact avec le groupe au travers de l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi (ANPE). L’installation rapide du groupe s’est aussi concrétisée grâce à l’accompagnement de la cellule de promotion des investissements.

Le 1er avril 2020, ce n’est pas un poisson d’avril, VIPP Interstis va ouvrir ses portes au Togo.

Sur la ligne de départ, 25 jeunes togolais qui devront être rejoints par des centaines après.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here