Ably Bidamon, ministre des Mines et de l’Energie,

Le gouvernement togolais se bat pour l’électrification pour tous. Comme preuve, le Togo a connu en ces 10 dernières années, une augmentation de 287% du nombre de ménages électrifié.

En 2005, le nombre de ménages ayant accès à l’électricité au Togo était de 125 mille 543 mais 2019, il est passé à 485 mille 543. Ainsi, sur cette période, ces données traduisent une augmentation de 287% du nombre de ménages ayant accès à l’énergie électrique.

Dans la nouvelle politique énergétique du gouvernement togolais, il veut parvenir à donner accès à la lumière à tous les togolais. Pour cela, il met les petits plats dans les grands plats et n’économise pas sur les moyens pour atteindre son objectif.

Pour le ministère des mines et de l’énergie, Marc Dèdèriwè Ably-Bidamon, cette augmentation de l’électrification s’explique par la construction de la centrale contour global.

La centrale contour global construite sur le modèle du partenariat public-privé (PPP) et dotée d’une capacité de production de 100 MW, a permis de pallier les difficultés en matière de disponibilité de l’électricité, selon lui.

Peut-on le rappeler, le gouvernement s’est engagé à parvenir à la lumière pour tous d’ici 2030. Pour cela, il a associé les énergies renouvelables au projet CIZO.

Le projet CIZO lancé en décembre 2017 par le gouvernement vise l’électrification de plus de 2millions de Togolais à partir des kits solaires individuels photovoltaïques d’ici à 2022. A la fin de juillet 2019, ce projet géré par l’agence togolaise de l’électrification rurale et des énergies renouvelables (AT2ER), a équipé plus de 23 mille foyers ruraux en kits solaires photovoltaïques individuels.

Ce programme est mis en œuvre pour permettre au Togo d’amorcer une transition énergétique vers l’énergie renouvelable.

Selon le plan national de développement (PND 2018-2022), les pouvoirs publics doivent favoriser l’accès universel à l’électricité d’ici 2030. De fait, ils comptent doter le pays de plus de trois 300 mini-centrales solaires, en passant par l’exploitation du potentiel hydro-électrique du pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here