Photo, DR

‘’SimulAgri’’, c’est un jeu mais, il constitue en même temps un outil d’apprentissage des meilleures pratiques agricoles pour les paysans togolais. Il a été lancé le 04 février 2020 par  le ministre de l’Agriculture, de la production Animale et Halieutique, Koutéra Bataka.

Cette application mobile devrait permettre aux agriculteurs qui disposent de Smartphone d’ accéder à un ensemble de connaissances et de pratiques concrètes destinées à améliorer leurs compétences et à changer leur regard sur le potentiel de revenu qu’offre l’agriculture. L’application va aider également à changer le regard des jeunes sur les métiers de l’agriculture, tout en les incitant au travail afin qu’ils gagnent leur vie et créent de nouveaux emplois dans les villages.

L’application est téléchargeable sur Google playstore. Il a été conçu par la société Simulgames de concert avec les experts du ministère de l’agriculture tout en tenant en compte des témoignages d’agriculteurs modèles Togolais. Elle propose de jeux de simulation dans les filières riz, cacao et maraîchage.

‘’SimulAgri’’ est le second produit de l’opération téléfood initié par le gouvernement togolais pour la concrétisation des ambitions de l’axe 2 du Plan national de développement 2018-2022. En effet l’axe2 du PND précise le développement des pôles de transformation agricole, manufacturiers et d’industries extractives.

L’opération téléfood a été lancée par le ministère de l’agriculture le 03 octobre 2019, avec le lancement de deux concepts notamment ‘’Camp du futur’’ et  ‘’Simulgames’’. C’était dans le cadre de la journée mondiale de l’alimentation célébrée le 16 octobre de chaque année. Elle a été initiée par l’organisation des nations Unis pour l’Alimentation et l’agriculture (FAO) en vue de renforcer la sensibilisation dans la recherche de lutte contre la faim.

Cette opération a permis de mobiliser plus de 342millions de franc cfa. Il devrait permettre de former en 10 jours, des jeunes du monde agricole, afin de leur donner l’envie et les moyens d’entreprendre pour devenir de véritables chefs d’entreprises des nouvelles industries de transformation des produits locaux.

La ville de Kpelé Adeta, une localité située dans la région des plateaux était la première à avoir bénéficié de ce camp et elle a été une réussite, selon les autorités en charge de l’agriculture. 1300 jeunes et femmes ont été formés dans cette localité.

Cette formation se déroule simultanément sur toute l’étendue du territoire à travers dix sites dont Golfe, Agoè, Vo, Notsè, Agou, Atakpamè, Sokodé, Sotouboua, Kara, Bassar, Niamtougou, Mango et Dapaong.

A la fin de ses formations, le gouvernement togolais compte former 1000 entrepreneurs dans 117 communes du Togo et disposer près de 117000 entrepreneurs agricoles sur toute l’étendue du territoire nationale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here