Le 22 février 2020, les Togolais iront aux urnes pour le premier tour de l’élection présidentielle. La date est fixée ce 5 décembre en conseil des ministres. Le corps électoral ainsi convoqué, le gouvernement devra travailler à assurer un scrutin ouvert et inclusif, selon les recommandations du président de la République, Faure Gnassingbé.

C’est par respect de l’article 79 du code électoral que le conseil des ministres a fixé ce 5 décembre la date du 1er tour de la présidentielle de 2020. Il va se dérouler le 22 février 2020. Une convocation qui respecte la loi fondamentale du pays. « Le scrutin est ouvert sur convocation du corps électoral par décret pris en Conseil des ministres, 60 jours au moins et 75 jours au plus avant l’expiration du mandat du Président en exercice », article 65 de la constitution de 1992.

Pour les candidats, il faudra débourser 20 millions de Fcfa comme caution. Le conseil a également fixé par décret, «  le montant de la contribution de l’Etat au financement de la campagne électorale pour l’élection présidentielle de 2020 à cinq cent millions (500 000 000) de francs CFA ».

« A l’issue des échanges et des délibérations relatifs aux questions électorales, le Président de la République a donné des instructions au Gouvernement de maintenir l’esprit d’ouverture et d’écoute avec l’ensemble des acteurs politiques et la société civile avec le souci primordial d’assurer le déroulement serein et pacifique du processus électoral et de garantir par des mesures concrètes et pratiques, la tenue d’un scrutin présidentiel libre, équitable, transparent et crédible », a publié en communiqué le conseil des ministres.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here