Le gouvernement togolais a annoncé ce 29 avril 2020 dans un communiqué, l’ouverture d’une aile de l’Institut national d’hygiène (INH) à Kara. Ceci fait suite à la découverte de plusieurs cas confirmés du coronavirus, Covid-19 dans la préfecture de Mô.

Selon les autorités togolaises, cette initiative permettra d’accroître à 1500 tests par jour d’ici le 15 mai 2020, les capacités de dépistage.

Par ailleurs, elles appellent au respect des méthodes de prévention, des mesures barrières et des autres dispositions visant à éradiquer la pandémie.

A se fier au communiqué du gouvernement, les 8 nouveaux cas testés positifs au Covid-19, proviennent de la préfecture de Mô et de la préfecture de Wawa, à savoir sept (7) dans le Mô et un (1) dans le Wawa. Ils sont tous des Togolais rentrés du Ghana.

« Le Chef de l’Etat a dépêché, dès qu’il est informé du retour massif des Togolais dans la préfecture de Mô, une mission médicale en appui aux acteurs locaux. La zone a été immédiatement quadrillée et les prélèvements ont été ainsi effectués à grande échelle », à en croire les autorités togolaises.

« Parmi les 164 premières personnes prélevées dans le Mô, 7 se sont révélées positives au Covid-19. Pour ce qui est des décès, le septième enregistré concerne une patiente admise au Centre de prise en charge en détresse respiratoire. Son état et évolution de sa maladie ont été aggravés par le diabète et d’autres comorbidités », a indiqué le communiqué.

A cet effet, le gouvernement rappelle encore une fois, aux personnes atteintes d’affection chronique notamment le diabète, l’hypertension artérielle, l’infection au VIH, l’obésité, les maladies respiratoires,la nécessité, de bien observer non seulement les traitements de ces maladies, mais aussi de se protéger intensément contre l’infection au Covid-19.

Notons qu’un institut national d’hygiène (INH) est un service technique du ministère de la santé qui joue le rôle de laboratoire central de santé publique. Son souci majeur est d’offrir des prestations qui respectent les normes de la qualité et qui tiennent compte de l’intérêt des clients ainsi que des besoins cliniques des prescripteurs.

Un INH a pour mission entre autres de garantir un meilleur accès à des examens de laboratoires de qualité, contribuer à la détection rapide des maladies à potentiel épidémique (MPE) et d’accroître la satisfaction des clients par une réponse adéquate à leurs besoins.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here