Au Togo, beaucoup de produits sont fabriqués localement mais très peu sont connus par les consommateurs. L’Etat togolais en a pris conscience et tente de trouver des solutions pour y remédier.

Ainsi, le ministère de l’agriculture, de la production animale et halieutique a initié  en 2019, le concept «top produit du terroir», sa concrétisation s’est soldée par la mise en place de présentoirs vitrés au niveau des points stratégiques (institutions, ministères hôtels).

À travers ces présentoirs , le ministère de l’agriculture, fait la part belle en matière de visibilité pour les produits locaux. Comme l’explique Ouro Agoro Amina coordonnatrice du projet, «les présentoirs sont des genres d’étagères vitrés où nous mettons à disposition les échantillons des produits pour les faire connaître aux institutions »

«Tout ce qui est fait à base des produits agroalimentaires, transformés ou brutes est valorisé par ce présentoir. Ceux qui sont dans l’élevage et la production halieutique sont considérés seulement à leur niveau par le biais de prospectus, pour donner l’information de ce qu’ils font comme activité et de la disponibilité des produits», a-t-elle dit    

Elle assure «que ces présentoirs ne sont pas des présentoirs pour une vente directe mais plutôt une sorte de communication pour faire connaître les produits des jeunes entrepreneurs togolais»   

Plus de 100 jeunes entrepreneurs profitent déjà de cette initiative sur toute l’étendue du territoire national. 

Pour faciliter l’accès des produits à tous les citoyens, les entrepreneurs envisagent de se regrouper en fédération: «dans ce mois d’octobre nous allons mettre en place la Fédération des Entrepreneurs pour la Promotion de la Consommation Locale» et « cette initiative nous amène à faire sortir un plan d’affaires, qui sera la mise en place d’une centrale de distribution des produits à des boutiques. Nous visons 1000 boutiques pour pouvoir servir nos produits»

«Ne serait ce que des paniers de produits qui seraient dans ces boutiques, je suis sûre que tous les  clients seront maintenant satisfaits parce qu’ils auront les produits à proximité. Et ainsi l’entrepreneur pourra mieux faire son chiffre d’affaires, avoir un fonds de roulement conséquent pour pouvoir faire son activité et s’en sortir. De plus, plus il y aura des commandes, il y aura la création de l’emploi parce qu’il faut aussi augmenter la capacité de production et seul on ne pourra pas y arriver » a fait savoir Amina OURO-AGORO.

Ce qui est intéressant, est que le groupement de présentoirs et le ministère n’interviennent que comme régulateur «ce sont les entrepreneurs qui dirigent ce groupe de présentoirs, rien que les entrepreneurs. Le ministère est un régulateur, il nous assiste et nous accompagne dans tous ce qu’il faut comme décision afin de nous aider à réaliser l’objectif fixé à travers ces présentoirs», précise la coordonnatrice du projet.

À ce jour, les présentoirs sont disponibles dans 15 lieux stratégiques entre autres à l’Assemblée nationale, l’office togolais des recettes (OTR), l’aéroport international GNASSINGBE EYADEMA, l’hôtel 2 février.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here