Les postes de frontières du Togo, avec le Ghana, le Bénin et  le Burkina Faso seront ouverts le 22 février 2020, jour du scrutin présidentiel. Une première dans l’histoire du Togo. L’information a été donnée au cours de la rencontre d’information entre le ministre des affaires étrangères et le groupe des observateurs internationaux, le 19 février 2020.

Une décision saluée par le commissaire de la CEDEAO Francis Béhanzin. Pour lui, c’est l’intégration africaine et régionale qui est en marche.  

« La CEDEAO sera fière de son fils et l’un de ses initiateurs le Togo. Je voudrai dire que le Togo est véritablement en marche. C’est un slogan connu ici il y a quelque année, le Togo est effectivement en marche. Je pus vous rassurer que la CEDEAO continue toujours son intégration régionale et sous régionale.  Je me réjouis déjà de l’initiative qui vient d’être portée à notre connaissance, que les frontières ne seront pas fermées », a déclaré Francis Béhanzin, commissaire de la CEDEAO au département des affaires politiques, paix et sécurité.

« C’est de très bonnes pratiques qu’il faudrait que nous disséminons dans notre sous-région », a-t-il ajouté.  

En effet, à chaque élection généralement les frontières terrestre du Togo reste fermées dès la veille des élections jusqu’au lendemain du scrutin. Et pour les autorités c’est une condition optimale pour la sécurité des élections. La dernière en date est la fermeture des frontières à la veille des élections municipales du 30 juin 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here