La Haute autorité de l’audiovisuelle et de la communication (HAAC) entre en guerre contre la piraterie des contenus audiovisuels par internet. Il organise les 10 et 11 décembre 2019, un séminaire d’échange et de sensibilisation à l’endroit des acteurs nationaux sur les conséquences liées au piratage des contenus audiovisuels par internet

Ce séminaire devrait permettre de mettre en place une stratégie nationale de protection des droits d’auteur.
Selon Pitalounani Télou, président de la HAAC, la piraterie audiovisuelle par Internet constitue une menace sécuritaire et un manque à gagner pour les finances publiques au Togo.

«Elle prive l’Etat des revenus d’impôts et taxes, du reversement de la TVA et diverses contributions dus par les opérateurs audiovisuels», a t il souligné.

«Au Togo, la loi organique de la HAAC à son article 24, donne des prérogatives à ladite institution de veiller à l’inviolabilité des contenus des productions médiatiques. Mais il se fait qu’à part le piratage des contenus, des distributeurs s’installent et partagent ces contenus en échappant au contrôle de l’institution compétente», a regretté Mathias Ayena, premier rapporteur de la HAAC.

Notons qu’après cette phase de sensibilisation, la HAAC passera à l’étape de contrôle mais aussi de sanction.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here