Image: DR

La Force sécurité élection présidentielle (FOSEP) 2020 est désormais prête pour les élections présidentielles du 22  février au Togo. La deuxième vague a bouclé sa répétition le samedi 11 janvier 2020.

Au total, ils sont 10 milles hommes, des gendarmes et policiers qui ont reçu une formation pendant 6 jours pour la sécurisation des élections dans le pays. Cette formation est constituée des simulations à travers des techniques de dispersion non violentes et de protection des droits de l’homme et de l’enfant.

Cela va permettre aux forces de l’ordre d’accompagner la Commission électorale nationale indépendante (CENI) dans l’organisation et la supervision des deux tours du scrutin présidentiel.

Pour le président de la CENI Tchambago Ayassor, cette démonstration de simulation lui rassure que la FOSEP mise en place est préparée pour le processus dans son ensemble et particulièrement pour le jour du scrutin.

Il espère la FOSEP va faire son travail et que la campagne, le jour du scrutin, pendant et après la proclamation des résultats vont se dérouler sans trouble.

Quant au ministre de la sécurité le général Yark Damehame, lui aussi présent à cette occasion, a exhorté aux agents de toujours prendre en compte les personnes qui vont être face à eux car  ce sont des compatriotes. Et dont il les recommande de  les traiter d’une façon conventionnelle sans abus et sans exagération.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here