Les rideaux sont tombés sur la cinquième édition des ‘‘joutes verbales francophones’’(JVF). Apres plusieurs étapes et des prouesses en matière d’éloquence et d’échange des idées des candidats, c’est Harold Kouanfack qui a été couronné gagnant de l’édition 2020 des JVF.

Débutées depuis le 29 janvier 2020, les JVF de cette année ont vu la participation de 48 jeunes étudiants d’écoles d’enseignement supérieure publiques et privées du Togo. Harold Kouanfack était l’un de ces jeunes qui, tout au long de ses interventions à chaque étapes, a épaté le public et le jury à travers le fond et la forme de ses textes en plus de son argumentation, ses gestuels, sa prestance et son éloquence.

Toutes ces qualités font de lui, le plus méritant et donc le gagnant de la JVF 2020 selon le président du jury, Me Joseph Koffigoh. A l’en croire, sa façon de communier avec le public a également joué en sa faveur.

Etudiant à la faculté des sciences et de la santé (FSS) à l’Université de Lomé, Harold a su déstabiliser ses adversaires avec des arguments et exemples à l’appui, le tout dans une cohérence d’idée bien établie.

« Apres cette compétition, je me sens vraiment libéré. Personnellement, je venais aux joutes verbales pour y participer. Alors qu’on me dise ce soir que je suis lauréat, je suis fier et content du travail abattu », a déclaré avec émotion Harold Kouanfack le champion des JVF 2020.

Suite à cette victoire, Harold va devoir représenter le Togo à la première édition de la Rencontre international d’éloquence et de débat francophone (RIDEF) le 21 mars 2020 à Lomé. Mais rappelons que chaque gagnant des joutes verbales jouit de quelques avantages notamment la possibilité de pouvoir voyager en France, de participer à plusieurs formations et compétitions.

Ce concours est à sa 5ème édition. Du coup, un gâteau d’anniversaire a été coupé à l’occasion pour marquer les 5 ans de cet évènement. « Je rends grâce à Dieu de nous avoir donné la vie pour pouvoir mener à bien pendant cinq ce projet qui permet à une multitude de jeunes de pouvoir s’affirmer et leur leadership à travers la prise de parole en public et un débat structuré », a souligné Frédéric Tsatsou, promoteur et le délégué général des JVF.

Après ces 5 ans de parcours, c’est un sentiment de fierté qui l’anime. Il se dit heureux de contribuer au développement du Togo en formant des jeunes qui puissent avoir des capacités nécessaires et des compétences indispensables pour impacter positivement leurs communautés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here