Les travaux de dédoublement du tronçon Lomé-Kpalimé, nationale Numéro 5 vont démarrer en Avril 2020. C’est ce qu’a annoncé le ministre chargé de l’administration territoriale de la décentralisation et des collectivités locales, Payadowa Boukpéssi dans une note adressée aux préfets, le jeudi 26 mars 2020.

Il va s’agir de la réhabilitation et du renforcement de cette route nationale ainsi que la construction des bassins de rétention d’eau de Todman, Ségbé et d’Adidogomé à Lomé.

« Ces travaux se résument , d’une part, en la construction et la mise en 2×3 voies du tronçon Todman-Zanguera ( 15 km), 2×2 voies sur le tronçon Zanguera-Noépé ( 8km) et en une chaussée de 2 voies entre Noépé et Kpalimé (9 km) et, d’autre part, en la construction de trois bassins de rétention d’eau à Todman, Ségbé et Adidogomé », a mentionné la note.

Dans cette même note du ministre Boukpessi, il appelle les préfets du Golfe, de l’Avé, d’Agou et de Kloto à faire libérer l’emprise de la route, dans les meilleurs délais et ce, en collaboration avec les maires, les chefs de Cantons et chefs de villages.

Notons qu’une fois terminée, l’axe Lomé-Kpalimé sera plus fluide. Une manière de renforcer l’intégration régionale et la libre circulation des personnes et des biens.

Rappelons que le tronçon Avépozo-Aného, environ 20km de route, est aussi mis en chantier pour un réaménagement. Le chantier a démarré ce 28 février avec la démolition des obstacles.

Quelques 96,543 milliards vont être déboursés pour la réalisation de l’ouvrage. A terme, la voie sera élargie pour en faire 2×2 voies avec une bande d’arrêt d’urgence. La largeur de la voie passera de 10m à 24m, soit 2,7m de chaque côté.

Ce projet prend aussi naturellement en compte le drainage des eaux, l’éclairage, la signalisation et la prise en compte de la protection de l’environnement.

Ces travaux s’inscrivent dans l’axe 1 du plan national de développement (PND 2018-2022). il est question de développer des infrastructures de qualité et résilientes pour accompagner la transformation structurelle de l’économie. Leur répartition harmonieuse sur le territoire national aidera à réduire les inégalités spatiales et à favoriser le développement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here