Au Togo, le taux des femmes entrepreneures a considérablement augmenté cette année grâce aux reformes effectuées par le gouvernement dans le climat des affaires. En seulement trois mois, 25% des entreprises enregistrées au centre de formalités des entreprises (CFE) sont initiées par des femmes.

Selon les chiffres dévoilés par le CFE, 3668 est le nombre des nouvelles entreprises récemment enregistrées dès le premier trimestre de cette année 2020. Parmi elles, 917 ont été initiées par des femmes, soit un taux de 25%. Une nette évolution comparativement aux années précédentes.

Les projets portés par la gent féminine togolaise sont plus concluants à en croire la Banque Mondiale via une étude qu’elle a faite sur 1500 micro-entrepreneurs de Lomé.

Selon les résultats de cette enquête, rapporte un organe privé de la capitale, les bénéfices des entrepreneurs formés à l’initiative privée ont augmenté en moyenne de 30 % pour les hommes. Mais ceux des femmes ont progressé de plus de 40%. Ce qui démontre la détermination des femmes entrepreneures et leur poids dans l’initiative privée au Togo.

Le gouvernement togolais depuis 2019 a entamé une série de réformes dans le climat des affaires. Ce qui a valu au Togo d’occuper la 97ème place à l’échelle mondiale en 2019 et d’être le 3ème pays le plus réformateur au monde en 2020 selon le classement de Doing Business de la Banque Mondiale.

Cette série de réformes, a d’ailleurs facilité la création des entreprises au Togo.  Si l’on se réfère aux détails donnés par le CFE, depuis le 1er janvier 2020, 4304 entreprises ont été créées dont 3668 soit 90,92% au cours du premier trimestre de l’année.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here