Le Togo est le 2ème meilleur réformateur au monde sur la période de 2016 à 2020, selon le nouveau classement Doing business de la Banque mondiale. Cette performance est due aux différentes reformes que l’Etat togolais a fait pour améliorer le climat des affaires entre 2018-2020.

A se fier aux explications de la Cellule Climat des Affaires (CCA-Togo),  le Togo a cumulé un total de 59 places gagnées pour 13,42 points grappillés. De 48,88 points en 2018, il a totalisé 55,3 points en 2019 et a gagné 19 places. Ce qui lui permet de passer de la 156ème à la 137èmeplace. Cette progression qui a tiré le Togo vers le sommet du classement, est induite par les réformes mises en œuvre et validées par le Doing Business dans son édition 2020.

En poursuivant, la CCA-Togo précise que 40 nouvelles places ont été gagnées pour un score total de 62,3 points sur 100, ce qui a propulsé le Togo au rang de 1er réformateur en Afrique et 3ème au monde.

Selon la CCA-Togo, ce classement garanti une répartition équitable des ressources disponibles dans l’optique de promouvoir un bon climat des affaires et une égalité de chance à toutes les entreprises. Ceci pour la cellule des climats des affaires togolaise, est le fondement d’un environnement dynamique pour l’économie et les entrepreneurs.

A en croire la Cellule, l’État togolais peut grâce à ce classement, développer une feuille de route destinée à renforcer la confiance des investisseurs, encourager l’innovation ainsi que la croissance des entreprises et lutter contre la corruption.

L’accès à cette place, le Togo le doit aux efforts consentis du gouvernement en matière de création d’entreprises. Il s’agit entre autres des réformes dans le domaine du permis de construire, les politiques de raccordement à l’électricité, la réglementation du paiement des taxes et des impôts, les réformes touchant le commerce frontalier.

Une démarche qui devra permettre aussi d’attirer suffisamment d’investisseurs étrangers et de faciliter les échanges économiques à l’avenir.  Ainsi, le Togo occupe la deuxième place des pays réformateurs au monde (de 2006-2020) après le Rwanda qui occupe la première position. Il est également révélé dans ce nouveau classement qu’il est suivi dans le top 5 par des pays comme l’Egypte, l’Arabie Saoudite et la Jordanie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here