Des éléments des forces armées togolaises-Illustration-Dr

Pour contrer la menace djihadiste qui sévit au sahel, le Togo joue à la prévention. Cette prévention se déroule aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. Sur le territoire national, les forces de défense sont en alerte maximal. L’opération Koundjoare en cours dans le nord du pays permet de monter la garde. Faure Gnassingbé en tournée dans la région lors de la campagne électorale est allé remonter le moral des troupes. Il leur a promis tout le soutien de l’Etat pour la logistique et leur condition de vie.

Faure Gnassingbé s’est directement adressé aux forces de défense engagées dans l’opération Koundjoaré. Informé en temps réel de la mission, il est allé rassurer les troupes. « Les améliorations seront sensibles dans tous les domaines », a promis le chef suprême des armées. Engagé pour la paix dans la sous-région, le président togolais sait que la menace est réelle.

L’opération Koundjoaré a pour principale objectif d’éviter que le territoire togolais ne soit un terrain de repli aux terroristes traqués dans le sahel. Le chef d’Etat s’est engagé à doter les éléments de meilleurs moyens logistiques et de plus de force de frappe, de puissance de feu. Car, la mission est d’une importance capitale pour le pays et tout le peuple togolais. Ceci dit, Faure Gnassingbé a appelé les éléments de Koundjoaré à ne jamais baisser la garde. « Le jour où l’ennemi réussira à frapper le territoire, c’est qu’il est déjà presque trop tard ». Le chef suprême des armées les appelé à retenir l’enseignement de ce qui se passe dans les pays voisins. Pour cela, il a recommandé l’alerte permanente.

« La seule réponse qui vaille, c’est l’anticipation et la prévention », a martelé Faure Gnassingbé. Pour lui, les forces de l’ordre ne peuvent pas être seules dans ce combat. Le président de la République a informé les éléments de l’implication des leaders religieux, associatifs et communautaires dans la lutte. Il a encouragé les militaires à poursuivre les actions humanitaires en faveur des populations afin de faire d’elles de véritables alliées dans la lutte contre le terrorisme.

« Tant que les pays voisins ne vont pas vaincre le terrorisme, nous serons sous la menace », a rappelé le président de la République. En réponse, les militaires ont répondu comme d’habitude. « Pour le Togo, pour la patrie, nous serons là » ! Un chant d’engagement patriotique fredonné, poings fermés, comme pour témoigner leur détermination à marcher sur tout ce qui se mettra au travers de leur chemin dans la défense du territoire national.

Faure Gnassingbé a promis retourné les voir dès que possible ; tout en restant attentif à leur besoin !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here