Préoccupés par la réalisation des réformes, les députés de l’opposition travaillent actuellement à modifier et adapter l’ancienne projet de loi à la situation actuelle conformément à la feuille de route de la CEDEAO.

Patrick Lawson, député de l’opposition togolaise et premier vice président de l’Alliance Nationale pour le Changement, a affirmé mercredi que des initiatives sont en cours à l’assemblée nationale togolaise pour réintroduire dans les plus brefs délais un nouveau projet de loi portant modification constitutionnelle en vue de la réalisation des réformes politiques et électorales.

Depuis la sortie de la feuille de route de la CEDEAO le 31 Juillet 2018, au delà des actes posés par la Commission Électorale Nationale Indépendante, rien n’a été fait dans le sens des réformes constitutionnelles et Institutionnelles.

Il était entendu que la réalisation des réformes devrait se faire à l’assemblée, mais à ce jour, personne, ‘ni les députés du parti UNIR au pouvoir ni leurs collègues de l’opposition’ n’ont pris d’initiatives dans ce sens au point que nombre ont commencé par s’interroger sur ‘ce silence coupable’.

Gerry Taama, le président du parti NET- Nouvel Engagement Togolais ‘est même inquiété au point d’envoyer aux députés une lettre ouverte dans laquelle il les a appelé à se mettre au travail. Lire la suite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here