Cinq ministres du conseil de l’Entente étaient à Lomé ce jeudi. Ils ont tenu dans la capitale togolaise, la 15è session ordinaire de leur conseil. De la sécurité dans l’espace à la présentation des rapports d’activités, la réunion de Lomé a aussi évoqué les questions de développement durable dans les différents pays membres.

Le conseil de l’Entente actuellement présidé par le chef de l’Etat Togolais Faure Gnassingbé a tenu à Lomé son conseil des ministres. La 15è session qui a vu adopter le budget programme de l’union. Pour l’exercice 2020, un budget de plus de 84 milliards de FCFA. Ce budget, un budget-programme devra permettre de s’attaquer aux urgences dans les pays membres.

Dans cette même logique, les ministres réunis à Lomé ont aussi adopté plus de 26 milliards de FCFA pour le projet annuel de performance. Pour le conseil de l’Entente, le défi sera alors la mobilisation des ressources. Le ministre Togolais des Affaires Etrangères, hôte de ses pairs, a encouragé le secrétariat exécutif à travailler en ce sens.

Et comme il n’y a pas de développement sans paix, la situation sécuritaire au Burkina Faso et au Mali a été évoquée. Le sujet préoccupe en effet le président en exercice de l’institution, Faure Gnassingbé. Ainsi donc, à Lomé, il a été décédé qu’un appui financier soit accordé à ces pays voisins pour faire face à la menace sécuritaire.

A noter que début décembre, les experts du conseil étaient à Lomé pour faire le point sur la mise en œuvre des recommandations prévues pour 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here