L’Assemblée nationale a doté les ingénieurs exerçant au Togo d’un cadre légal d’exercice. Elle a adopté ce 9 mars 2020 la loi pour l’organisation de la profession d’ingénieur au Togo. C’est l’aboutissement d’une démarche débutée en décembre 2019 avec l’adoption par le gouvernement d’un projet de loi dans ce sens.

Les ingénieurs du Togo ont désormais un cadre légale d’exercice. La loi votée par l’Assemblée nationale consacre aussi l’ordre national des ingénieurs. Le Togo met ainsi à la disposition des ingénieurs de quoi encadrer et réglementer leur secteur.

Aujourd’hui réunis au sein de l’association des diplômés de l’école nationale supérieure d’ingénierie (APD-ENSI), ils sont alors appelé à se constituer en ordre. Pour se faire, les professionnels du secteur devront se doter d’un code de déontologie.

Pour la présidente de l’Assemblée nationale, Yawa Djigbodi Tsègan, « force est de constater que la profession d’ingénieur n’est pas exercée dans notre pays, uniquement par des personnes ayant les aptitudes requises. Voilà pourquoi la question de la réglementation de l’exercice de la profession d’ingénieur est d’une importance capitale. » Or, poursuit Yawa Tsègan : « la palpitante mission de l’ingénieur est d’innover pour un monde meilleur. De la conception à la production, de l’industrie à la construction, le métier d’ingénieur offre une palette incroyable et très variable d’emplois »

Le projet de loi adopté ce lundi a donc vocation à permettre aux « vrais » ingénieurs à jouir des fruits de leurs efforts, en tout légalité. En instituant l’ordre national des ingénieurs, le gouvernement veut redonner à ces professionnels toute leur place dans la politique d’urbanisation rationnelle des villes togolaises.

Ainsi donc, les ingénieurs sont appelés à garantir la viabilité des projets de construction. Ceci, en travaillant dans le respect des normes de qualité, des principes d’inclusion et de durabilité des édifices. Dès lors, le permis de conduire reprend toute sa valeur, afin d’éviter les constructions anarchiques ne respectant aucune norme.

La loi portant réglementation de l’exercice d’ingénieur, à en croire Yawa Tsègan, est aussi un arsenal pour accompagner l’amélioration du climat des affaires au Togo. Elle ouvre pour les ingénieurs, une nouvelle ère dans l’exercice de leur métier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here