La collecte, le traitement et la gestion des données relatives aux TIC préoccupent le gouvernement togolais. Et pour cause, il fait de l’économie un pilier du plan national de développement. Dans son élan de devenir un hub logistique de services, le pays veut disposer de compétences nécessaires et qualifiées pour répondre à la gestion des données. Mardi 10 décembre 2019, une formation de quatre jours s’est ouverte au profit de divers acteurs du secteur TIC sur ces thématiques.

Avec l’appui de l’Union Internationale des Télécommunications, le ministère en charge de l’économie numérique outille des acteurs Telecom, de l’administration, des agents de la régulation sur la collecte, le traitement et la gestion des données numériques. Cette formation vise à les donner les outils pour répondre aux exigences de l’UIT.

D’importants investissements sont en cours dans le secteur du numérique au Togo. Ce qui va sans nul doute booster la croissance du secteur. Conséquence, de plus en plus de données seront produites et devront être mieux gérées. C’est donc une anticipation intelligente que de former les acteurs en amont.

Aussi, l’ambition du Togo, celle de se hisser au top 10 des pays africains sur les grands indicateurs internationaux l’oblige à disposer de données qualifiées et quantifiées. Les autorités togolaises de l’économie numérique ont à cœur de corriger les insuffisances notées par les indicateurs TIC du pays. A terme, le Togo devra être un pays à fortes potentialités numériques.

Investissements en infrastructures, ouverture du secteur à des opérateurs privés, formation…un ensemble de démarches qui devra aider à atteindre les objectifs fixés dans les TICs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here