Photo DR

Produit cancérigène, le bromate de potassium ne doit plus être utilisé dans la fabrication du pain au Togo. Les autorités en charge du commerce et de la santé sont fermes sur la décision de l’interdire. Des contrôles sont annoncés à cet effet pour dénicher les retissants.

Les services techniques des ministères de la santé et du commerce vont descendre sur le terrain. Ils visiteront des boulangeries, des points de fabrication et de vente du pain pour le contrôle. Omniprésent dans l’alimentation quotidienne des togolais, le pain ne devrait pas être un aliment dangereux pour leur santé.

En mai 2019, OADEL, organisation pour l’alimentation et le développement local a tiré la sonnette d’alarme. Elle avait dénoncé l’utilisation de ce produit par certains boulangers. Suite à cette sortie, la consommation du pain a connu une chute vertigineuse. A tel point que des organisations de boulangers ont dû rassurer les populations de l’abandon de ce produit.

Mais ce qui devra le plus rassurer, ce sont les conclusions des services techniques publics. C’est pourquoi les ministères de la santé et du commerce veulent descendre sur le terrain. Les deux ministères ont interdit, un mois plus tard, la commercialisation et l’utilisation du bromate de potassium. La décision concerne tous les améliorants alimentaires à base du bromate.

Dans les jours à venir, le contrôle des deux ministères s’assurera du respect de cette mesure. Ceci, dans l’optique de protéger les consommateurs togolais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here