Noël Koutera Bataka

Le gouvernement togolais rappelle à la population qu’il a bien interdit l’importation et la distribution de certains pesticides dans le pays. Il s’agit de l’Atrazine et du Paraquat jugés très dangereux.

De ce fait, le ministère de l’agriculture, de la production animale et halieutique demande à tous les agriculteurs de signaler tout cas de vente de ces produits.

A en croire un communiqué du gouvernement togolais, l’interdiction de ces deux pesticides a pour but de protéger la vie humaine et d’assurer aux populations une alimentation saine. Par arrêté pris le 17 mai 2018, l’importation et la distribution de l’Atrazine et du Paraquat sont donc formellement interdites au Togo.

Le gouvernement mène alors des actions pour la saisie et le retrait de l’ensemble des stocks résiduels éventuellement encore en circulation sur le marché togolais.

« Le ministre de l’agriculture, de la production animale et halieutique a pris des mesures idoines pour une surveillance accrue afin d’intercepter, de saisir et de détruire tout nouveau stock de l’un ou de ces deux produits retrouvés sur le territoire togolais », a souligné le communiqué signé par Noël Koutera Bataka, le ministre chargé du secteur agricole.

En effet, ce rappel fait suite à la circulation d’une vidéo sur les réseaux sociaux faisant état de pesticides interdites d’utilisation en France et qui seraient déversées dans plusieurs pays africains dont le Togo, depuis quelques jours.

Le gouvernement martèle qu’une quantité de 13,5 tonnes d’Atrazine a été saisie en 2019 et la société impliquée a été condamnée par la justice suivie du retrait de son agrément.

Ces deux produits, en plus de causer des lésions oculaires, saignements de nez, irritations et brûlures de la peau et trouble respiratoires, ses résidus restant dans les aliments peuvent empoisonnés les animaux et les êtres humains.

Les pesticides peuvent aussi éliminer des sources de nourriture essentielles pour certains animaux, les forçant à se déplacer, à modifier leur régime alimentaire ou à mourir de faim.

Le gouvernement remercie les uns et les autres pour leurs sollicitudes constantes et leurs contributions visant à faire du Togo un pays élite en matière de protection durable et de promotion d’une alimentation saine pour les populations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here