La banque ouest-africaine de développement (BOAD) accorde une somme de 15 milliards de francs CFA comme assistance financière d’urgence aux Etats membres de l’union économique monétaire ouest africaine (UEMOA), dont le Togo.

Ce fonds est destinés à soutenir ces États dans la lutte contre la propagation et l’éradication du Covid-19. L’objectif est de permettre aussi aux pays bénéficiaires de faire face aux impacts négatifs de la crise sanitaire liée au coronavirus

Cette provision, d’un montant global de 120 milliards, se fait accompagner d’un gel de plus de 76 milliards de remboursements de créances, portant l’assistance de la banque de développement à plus de 196 milliards de francs CFA.

En effet, l’organisation mondiale de la santé (OMS) a déjà appelé les pays africains à prendre des mesures de contrôle drastiques face à la vulnérabilité des systèmes de santé sur le continent, mal équipés pour affronter l’épidémie en cas de contaminations.

Plus de 200 cas suspects ont été recensés dans les pays de la région Afrique de l’OMS et le défi pour les pays africains est aussi de développer les capacités à procéder à des tests de dépistage.

Au regard de l’impact négatif que cette crise pourrait avoir sur le système bancaire et le financement de l’activité économique dans l’UEMOA, la banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), a annoncé une augmentation des ressources mises à la disposition des banques.

Ceci, afin de permettre à celles-ci de maintenir et d’accroître le financement de l’économie. A cet égard, une première hausse de 340 milliards a été apportée au montant que la Banque centrale accorde chaque semaine aux banques, pour le porter à 4.750 milliards.

Rappelons que l’institution sous régionale UEMOA est composée de huit Etats membres notamment le Bénin, Burkina-Faso, Côte d’ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal et le Togo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here