Sélom Klassou et Aliou Dia. Photo: @AliouMdia

Aliou Dia, le représentant résident du PNUD au Togo a fait le point de la mise en place du laboratoire d’accélération au premier ministre le 31 janvier 2020. Les ‘’Accelerator Labs’’ lancé début 2019 par le PNUD ont vocation a stimulé le développement par les innovations technologiques. Si le laboratoire est déjà en fonction au Togo, son lancement officiel interviendra après la présidentielle, a annoncé Aliou Dia.

Au Togo, le laboratoire d’accélération a démarré ses activités sur trois volets. La ville durable ;  la gestion des déchets et l’amélioration de l’Etat civile. Lancé en décembre 2019, l’ « innovation challenge » a permis au PNUD de recueillir des propositions de solutions sur lesquelles travaillent un groupe d’Expert. « Le Premier ministre est en phase avec ces thématiques-là », s’est réjoui le représentant résident du PNUD. « On va travailler avec les universités, le secteur privé, les journalistes, tous les corps de métier pour faire de l’expérimentation mais surtout la mise en échelle d’un certain nombre de projets », a déclaré M. Dia.

Aliou Dia a donc fait le point des activités au premier ministre Sélom Klassou. Il en a profité pour lui exposer comment le laboratoire d’accélération peut être utilisé au Togo dans le cadre du PND.

Les deux personnalités ont enfin discuté de la date de lancement officiel du laboratoire au Togo.

Avec les laboratoires d’accélération, le NUD veut agir sur le développement durable à travers des solutions innovantes. Il s’agit surtout pour le système onusien pour le développement de changer de paradigme dans la mise en œuvre de ses actions de développement

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here