corruption
Esohana Wiyao, Président HAPLUCIA

Le Togo travaille à assainir son environnement socio-économique. Réduire au maximum les actes de corruptions, c’est l’ambition qui a conduit à la création de la Haute Autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA). Organe de lutte contre la corruption, la HAPLUCIA a donné le ton à la journée du 9 décembre, journée internationale de lutte contre ce fléau, par une caravane de sensibilisation.

Le 9 décembre, c’est la journée internationale de lutte contre la corruption. Au Togo, la HAPLUCIA a une fois encore saisi cette opportunité pour faire passer son message. Il reste le même : « la corruption freine le développement » ! Ce message cadre parfaitement avec  celui de la journée à l’internationale. Les Nations-Unies appellent à « s’unir contre la corruption pour prévenir le développement, la paix et la sécurité ».

En sillonnant les artères de Lomé samedi, la HAPLUCIA a rappelé « les effets néfastes de la corruption. La corruption est un obstacle au développement. Elle alimente les crimes organisés, l’extrémisme religieux », a déclaré à la Presse le président de l’institution,  Essohana Wiyao.

Pour le Togo, lutter contre la corruption est un impératif de développement. Tout comme l’ont souligné les Nations-Unies. En pleine amélioration de son climat des affaires, le pays a tout à y gagner. « Si nous voulons réaliser le PND, nous devons nous lever tous pour déclarer la guerre à ce mal. Ce qui va permettre d’attirer des investisseurs vers le Togo », a martelé  Essohana Wiyao.

Le 26 avril 2019, Faure Gnassingbé, le président de la République Togolaise avait déclaré devant le parlement que son gouvernement est « déterminé à poursuivre l’amélioration de la gouvernance, notamment avec la lutte contre la corruption ». Cet engagement s’est concrétisé le 27 novembre 2019 par un projet de loi sur la déclaration des biens et avoirs des personnalités, hauts fonctionnaires et agents publics du Togo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here