Au Togo, le secteur de l’alimentation et de la restauration est en plein essor. Et les nouvelles technologies ont conquis ces deux domaines. C’est dans la même lignée que des startups naissent pour faciliter la vie aux consommateurs. C’est le cas de « Kaba », une application qui met en relation des restaurants et leurs clients.

Dans les faits, à travers l’application Kaba, le client peut commander des repas en ligne dans des restaurants de la ville de Lomé et le service de livraison se charge de les lui livrer en se servant de sa géolocalisation. Pour mieux comprendre les tenants et aboutissants de cette appli, échanges avec l’un de ses responsables.

Allier innovation, digital et services…

Pour le cofondateur et manager général de Kaba, Ruphin ALITI, la création de ce service est essentiellement « la fibre patriotique ».

« Nous avons fait nos études à l’étranger et pour nous, il fallait apporter notre pierre à l’édifice. Et cette pierre s’est traduite par l’analyse d’un besoin auquel nous sommes confrontés, parce qu’il était difficile d’avoir un service de livraison. Nous avons remarqué qu’au pays le besoin était vraiment présent avec la naissance de beaucoup de restaurants gastronomiques, de fast-foods. Nous avons dit qu’il serait intéressant de lancer un service de livraison qui allait s’appesantir dans un premier temps sur la livraison de menus restaurants au travers d’une application, et il fallait le faire de manière innovante, professionnelle et apporter une certaine plus-value et une certaine qualité à la chose», a-t-il expliqué.

Selon le manager, Kaba est une application simple d’utilisation, qui ne consomme pas, qui ne pèse pas en termes de taille, donc d’espace occupé sur les smartphones et qui simplifie vraiment la vie de tout un chacun. Côté coût, les frais de livraison sont facturés au kilométrage. «Nous avons un pricing très intéressant. Vous pouvez commander à partir de 500 F CFA. Nos frais de livraison sont les plus concurrentiels sur le marché. Ce qui fait que beaucoup d’utilisateurs sont attirés vers Kaba», confie Ruphin ALITI.

Avec un mode de paiement uniquement digitalisé à ses débuts, la startup Kaba a finalement intégré le paiement à l’arrivée. « Aujourd’hui le mobile money fait partie de nos habitudes au Togo. Quelqu’un peut ne pas avoir l’argent sur lui mais, en avoir sur son compte mobile money. Donc pour ne pas laisser certains clients en marge, il faut proposer un panel de paiement qui puisse intégrer cela.», relève-t-il, avant de préciser « Au départ c’était uniquement du mobile money mais il faut dire que nous ne sommes pas encore véritablement dans la digitalisation de la numérisation de la monnaie, donc Il y a encore le paiement à l’arrivée. À 90%, c’est ce qui marche ».

…malgré les épines

Comme toute jeune entreprise, les difficultés ne manquent pas. «Nous faisons de la logistique et lorsque vous faites de la logistique, il faut être très performant du côté opérationnel. Aujourd’hui nous utilisons la géolocalisation. Par moment, il y a des adresses qui ne sont pas bien renseignées, du fait que certaines zones ne soient pas couvertes par internet. Ce qui fait que nos collaborateurs ne s’en sortent pas véritablement sur le terrain», a déploré Ruphin Tagba.

Mais ce n’est pas tout. Selon le responsable, il faut aussi jouer avec une relation de partenariat « un peu compliquée » avec les restaurants et surtout être convaincant. Il explique : « Vu que ce sont des choses nouvelles, (ces partenaires) ne comprennent pas vraiment l’intérêt d’avoir un processus digital, une présence en ligne, d’être sur une application comme Kaba. ».

« C’est maintenant que des restaurants commencent à s’intégrer dans le processus, c’est maintenant qu’il faut comprendre la chose, il faut bien gérer les stocks, les menus et travailler sa présence en ligne. Aujourd’hui, lorsque nous avons des menus à implémenter à la plateforme, certains restaurants qui prennent les choses à la légère communiquent des plats qui n’existent que par moment, et ils ne transmettent pas l’information pour que cela soit changé sur la plateforme », a-t-il ajouté.

Kaba ambitionne de devenir le leader de la livraison sur le marché au Togo mais aussi en Afrique. Depuis janvier 2020, la startup a livré plus de 24240 repas et collabore avec 125 restaurants. L’application est téléchargeable sur Playstore et dans l’AppStore.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here