Faure Gnassingbé au contact des populations. Image Equipe de Campagne UNIR

La couverture sanitaire universelle pour tous ! C’est le sujet de priorité que Faure Gnassingbé entend traiter, dès sa réélection le 22 février 2020. Candidat à sa propre succession, le candidat d’UNIR a déjà entamé cette démarche, avec l’INAM.

Il s’agit pour Faure Gnassingbé d’assurer d’étendre l’assurance maladie à tous les togolais, même les plus vulnérables. Si les initiatives sont déjà prises avec l’Institut national d’assurance maladie (INAM) ; le candidat a réaffirmé cet engagement le 11 février 2020 à Badou, dans la région des plateaux, où il était après Kougnohou. « La santé au cours de ce mandat sera beaucoup plus abordable. La natalité sera bien supérieure à ce que nous avons connu par le passé, parce-que notre ambition aujourd’hui est d’offrir l’assurance maladie à toute la population togolaise », a confié Faure Gnassingbé.

Pour lui, la santé est une « priorité pour le développement du pays. Nous l’avons fait pour les élèves, pour les fonctionnaires, pour les artisans, nous le ferons pour tous les Togolais », a renchéri Faure Gnassingbé.

Pour la population de Badou, Faure Gnassingbé demeure son président. « Dans cette préfecture de Wawa, en principe, tu n’as plus besoin de venir faire campagne avant qu’on ne vote pour toi, parce que tu as déjà gagné », a lancé une femme de Badou à l’endroit du chef de l’État.

D’après elle, au paravent, pour quitter Atakpamé pour Badou, il fallait 6 heures de route. Mais aujourd’hui, la voie est goudronnée et le trajet devient plus court.

Pour rappel, la campagne électorale devra prendre fin le 20 février à minuit et les togolais aux urnes le 22 février pour élire leur candidat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here