Le chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé veut implanter au sein de tous les lycées du Togo, des classes pour l’enseignement technique. C’est l’un de ses souhaits pour son 4ème mandat en tant que le président de la République.

« Il faut qu’il y ait une classe, sinon 2 ou 3, réservées à l’enseignement technique pour que les besoins de tous, les besoins locaux, que vous-mêmes vous connaissez, que nous-mêmes nous connaissons, soient pris en compte », a dit le président Faure, lors de la campagne électorale dans la préfecture de Vo.

Selon le candidat d’UNIR, la mesure va permettre à ceux qui n’ont pas pu évoluer dans leurs études de suivre une formation technique ou une formation en entreprenariat.

Pour Faure Gnassingbé, l’autonomisation des femmes et la place des filles dans la société surtout dans la préfecture de Vo est une préoccupation. « Je sais que la scolarisation de la jeune fille dans cette préfecture est un sujet de préoccupation. Mon objectif, mon ambition, c’est de faire en sorte que nous puissions maintenir les jeunes filles dans les établissements scolaires aussi bien que les garçons au moins jusqu’à la classe de 3ème. Nous devons prendre des mesures », a-t-il précisé.

Pour lui, certes, les femmes sont plus nombreuses que les hommes, mais elles n’occupent pas le même poste de responsabilités que les hommes. « Même si au début des études elles sont plus nombreuses que les garçons, durant le cursus scolaire, le nombre des filles diminue », reconnait Faure Gnassingbé.

Il est à noter qu’à l’arrivée du président Faure et leader du parti Union pour la république (Unir) dans la préfecture de Vo, il était ému par l’accueil qui lui a été réservé par la population de la commune de Vo3, Dzrékpo-Centre. A cet effet, il a déclaré avoir retrouvé son énergie et sa force après sa fatigue du voyage effectué sur Sokodé le jeudi 13 février 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here