Les cours à l’Université de Lomé sont  suspendus jusqu’à nouvel ordre. L’information a été donnée à travers un communiqué de l’institution, publié le 20 mars 2020. Cette note a été signée par le président de l’Université, Professeur Dodzi Komla Kokoroko.

Conformément au point 6 du communiqué du gouvernement le 16 mars 2020 sur les mesures prises pour éviter la propagation du virus notamment l’interdiction de tout rassemblement de plus de 100 personnes du gouvernement, M. Kokoroko a jugé bon de fermer les portes de l’université de Lomé.

« En raison de la promiscuité aggravée, notamment remarquable dans les amphithéâtres et salles de cours où les effectifs sont très largement au-delà de la limite indiquée, le président de l’Université de Lomé porte à la connaissance de la communauté universitaire et des usagers de son campus que l’institution ferme ses portes pour compter du vendredi 20 mars 2020 jusqu’à nouvel ordre », rapporte le communiqué.

Néanmoins, le professeur Dodzi Kokoroko fait appel à toute la communauté universitaire à observer formellement les consignes données par  les autorités. Il leur demande aussi de relayer sur le campus par différents moyens de communication et de rester engagée dans une action collective pour des solutions efficaces et appropriées face la pandémie.

Deja M. Kokoroko a demandé le 19 mars 2020 à 7 enseignants chercheurs de l’université revenus de mission à l’extérieur du Togo de se soumettre à l’auto-isolement. Ceci pour assurer le bien-être de ses étudiants.

Il s’agissait des professeurs, Pepevi Kpakpo-Lodonou, Prof Koffi Ayena, Prof Essowe Essizewa, Prof Kodjo Evlo, Kossi Atchonouglo, Bahamas Bahoutou et Hoinsoude Segniagbeto.

Toujours dans le cadre du point 6 du communiqué du gouvernement, la Conférence des évêques du Togo (CET) demande à l’ensemble des écoles du préscolaire et primaire, du secondaire et du supérieur catholique de donner des congés anticipés à tous les apprenants qui on terminer leur évaluation.

Notons que le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche en concert avec celui des enseignements primaire et secondaire ainsi que de l’enseignement technique de la formation et de l’insertion professionnelle demande la fermeture des établissements scolaires, universitaires et de tous les centres de formation sur toute l’étendue du territoire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here