La réforme constitutionnelle réalisée par les députés togolais le 8 mai dernier ne laisse personne indifférent. Même le corps diplomatique accrédité dans le pays. L’ambassadeur de France au Togo, Marc Vizy, pense que cette réforme constitutionnelle va dans le bon sens. Mieux, elle est l’émanation de la feuille de route de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) du 31 juillet 2018.

Pour le diplomate français, il n’est plus question pour l’opposition togolaise de boycotter les élections. D’ailleurs, reconnaît-il, le scrutin uninominal majoritaire à 2 tours au cours duquel le président de la République sera désormais élu au Togo, est une énorme chance pour l’opposition. lire la suite

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here