Dans un message anonyme circulant depuis le 11 mars sur les réseaux sociaux
parvenu à l’évêque, un internaute s’est dit « indigné » et a qualifié de « triste »
pour le fait que « l’église catholique par le diocèse de Dapaong refuse de
baptiser des fidèles pour cause qu’ils ont été au couvent ». Selon lui, cette
attitude de l’église catholique menace la culture du peuple moba de Dapaong. Il
pose en plus la question de savoir « depuis quand la religion et la culture
peuvent entrer en conflit ».
Dans une mise au point publiée mardi 12 mars, l’évêque de Dapaong Mgr
Dominique Banléne Guigbile déclare le message calomnieux, diffamatoire,
irresponsable, malhonnête et de manque de bonne foi.
« En lisant ces messages, si j’y avais découvert un brin de bonne foi, de bon
sens et de sens de responsabilité de leurs auteurs qui se sont évaporés
malhonnêtement dans l’anonymat, avant tout, je les aurais sincèrement
remerciés pour avoir eu au moins le mérite d’exprimer un réel besoin: celui
d’éclairer, non seulement leur ignorance sur l’engagement de l’Eglise
catholique en matière de dialogue interculturel, mais aussi sur leurs
connaissances limitées à propos de l’initiation malkond qu’ils prétendent
défendre. Mais on ne peut pas remercie un être qui n’a pas de visage »(…) a
écrit l’évêque.
Il recadre la position de l’église par rapport à la culture moba et invite à
consulter un répertoire de recherches et de publications par les prêtres qui selon
lui, loin de faire disparaitre coûte que coûte la culture à cause de sa richesse,
contribuent à sa sauvegarde, sa promotion et sa pérennisation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here