Le Chef de l’Etat togolais Faure Essozimna Gnassingbé a décidé d’une grâce présidentielle à 18 détenus et une liberté provisoire à 26 autres. Parmi eux, les frères du mouvement “Nubueke”, arrêtés dans le cadre des manifestations qu’a connues le Togo depuis Août 2017.

Le Chef de l’Etat a décidé donc d’accorder la grâce présidentielle à dix-huit (18) prévenus déjà jugés et condamnés, purgeant leur peine dans les prisons civiles de Mango et de Sokodé“, stipule le communiqué ayant sanctionné le Conseil des ministres du 30 Janvier 2019. Lire la suite

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here