A Tsévié, ville située à 35km seulement de la capitale Lomé, l’eau potable est devenue une denrée rare. Depuis plus d’une semaine, la population de cette partie du Togo mène une bataille acharnée pour trouver cet élément vital que les autorités togolaises disent laisser à la portée des Togolais des coins reculés à travers des forages, grâce au Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC) et autres projets qui engloutissent plusieurs centaines de millions de FCFA.

A Tsévié depuis quelques jours, c’est pratiquement de la boue qui sort de la pompe. Là aussi, privilégiés sont ceux qui arrivent a se procurer cette boue. Ailleurs dans la ville, les bornes fontaines sont devenues sèches. Il faut faire de longues distances pour trouver une pompe qui fait couler la boue. Le comble, c’est qu’il faut faire une queue kilométrique et attendre des heures pour se faire servir. lire la suite

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here