La session de droit de la 6ème législature de la 4ème République au Togo a été officiellement ouverte ce mardi à l’Assemblée nationale togolaise à Lomé en présence de 90 députés. Cette séance lève le voile sur plusieurs jours de travail qui doivent conduire à revisiter le règlement intérieur de l’Assemblée nationale et à élire le nouveau président de l’institution parlementaire.

Cette session est présidée par le député de l’Union des forces de changement (UFC), André Johnson, doyen d’âge des 91 députés issus des élections législatives du 20 décembre 2018, accompagné par les 2 plus jeunes députés, Sénou Soklingbé de l’Union pour la République (UNIR) et Vincent Améganvi du Nouvel engagement togolais (NET).

« Notre session s’ouvre alors que des cœurs sont encore meurtris suites aux épisodes regrettables et douloureux que notre pays a connus ces derniers temps. J’ai conscience que le chantier qui nous attend est énorme et le monde entier nous observe et que nous devons poser des actes qui garantissent l’enracinement de notre démocratie ». Tels sont les premiers mots prononcés par le doyen d’âge. Lire la suite

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here