Le Togo donne un coup de boost à l’industrie culturelle plurielle via un appel à projets au titre du Fonds d’Aide à la Culture, qui se chiffre à 400 millions FCFA.

Lancée par le ministère en charge de la culture, cette initiative vise à soutenir la promotion du patrimoine et des industries culturelles / créatrices par la valorisation des potentialités. Elle s’assigne en outre pour mission, d’accompagner les professionnels des sous-secteurs d’activités concernés dans leurs efforts vers un développement socio-économique harmonieux.

Le document consulté par la rédaction de Togo First donne une énumération exhaustive des sous-secteurs éligibles : les arts de la scène, les arts plastiques, le cinéma et l’audiovisuel, la littérature et le patrimoine culturel.

Si les acteurs culturels plaident en général pour une revue à la hausse de ce fonds, son institution permet toutefois de noter une volonté institutionnelle de faire émerger un secteur potentiellement pourvoyeur d’emplois et moteur de croissance.

S’agissant en particulier du sous-secteur de la cinématographie, le gouvernement a, en Conseil des ministres, le 08 mai dernier, procédé à l’adoption du projet de loi portant code du cinéma et de l’image animée.

L’ambition est de contribuer à l’éclosion d’une industrie cinématographique locale au détriment de la « trop forte » consommation des films étrangers qui véhiculent dans leur grand ensemble « des modes de pensées et d’actions exogènes qui remplacent progressivement les propres valeurs culturelles » endogènes. Et, à terme, de faire du cinéma une force motrice de croissance et de développement.

Source: Togo first

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here