Nicodème-Habia

« Les autorités togolaises ne se sentent en aucun cas concernées par la grève de la faim qu’observe Nicodème Habia. Elles ont même refusé une assistance médicale ghanéenne à l’ex-député togolais ». C’est en substance, des propos tenus par Jean-Pierre Fabre, chef de file de l’opposition togolaise, sur une radio privée à Lomé, ce 1er octobre 2018.

S’exprimant en Ewé, une langue locale parlée en majorité au sud du Togo, jean-Pierre Fabre a laissé entendre que les autorités ghanéennes, préoccupées par la santé de Habia, ont fait dépêcher à Lomé, un médecin pour assistance. Selon les propos de Fabre, Lomé2 a refusé l’atterrissage de cet avion ou l’assistance de ce médecin.

Nicodème Habia, après des échanges avec l’Ambassadeur du Ghana au Togo, Kwasi Owusu-Yeboa, le 26 Septembre 2018, a confié à la rédaction d’Africa rendez-vous que le diplomate était préoccupé par sa santé. Lire la suite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here