La capitale togolaise, soutenue par l’Université de Lomé, figure parmi les 17 villes retenues en Europe, en Asie et en Afrique par le projet EdiCitNet. Mieux, elle est l’unique ville d’Afrique subsaharienne devant participer à ce projet financé par l’Union Européenne.

Selon les informations, ce projet devrait  promouvoir l’utilisation, par exemple, du végétal urbain dans les activités qui mènent à l’obtention d’aliments à des fins de transformation, de consommation ou de commercialisation.

Il favorisera le développement d’un mouvement mondial vers des villes où la place de l’agriculture et de la nature, ainsi que celle des citoyens dans la mise en valeur de leur quartier, seront valorisées.

Les produits, activités et services développés dans ces villes dénommées « villes comestibles », regroupés au sein de « Edible City Solutions » devraient aider les communautés locales à surmonter les problèmes sociaux auxquelles se trouvent confrontées généralement et à créer de nouvelles entreprises et emplois verts. Lire la suite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here