Le parti national panafricain (PNP) de Tikpi Salifou Atchadam se dit bien satisfait des recommandations formulées par les Chefs d’Etat et de gouvernement à l’issue de leur sommet du 31 Juillet 2018 à Lomé. Satisfaction évaluée à hauteur de 75%.

« Sur 4, nous avons obtenu 3. Si on était dans une classe d’examen, sur 20, nous avons 15. C’est ce qui explique notre succès par rapport au sommet de la CEDEAO», c’est en substance ce qu’a laissé entendre  Ouro-Dzikpa Tchatikpi, un Conseiller spécial du président national du PNP. C’était le 04 Août 2018, au cours de la réunion hebdomadaire du parti.

Le parti dit se réjouir des points “acquis” du sommet notamment, la limitation du mandat présidentiels à 2, le scrutin à 2 tours et le vote de la diaspora. A cela, s’ajoutait le départ de Faure Gnassingbé, Chef de l’Etat, du fauteuil présidentiel.

Des réformes annoncées, il s’en félicite mais estime qu’il faut aussi revoir la composition de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). « On fera table rase de la CENI qui existe actuellement et on reprend tout à zéro parce que nous voulons que les élections qui vont se faire, que ce soit la présidentielle ou les législatives prochaines, aient la transparence totale et qu’elles soient crédibles », a-t-il martelé.

Lire la suite sur Africa rendez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here