Si l’environnement socio-politique national actuel est très sensible en raison de la crise entre les différents protagonistes politiques, il n’en demeure pas moins que la jeunesse, surtout féminine, soit bien outillée afin de mieux jouer sa carte sur l’échiquier politique.

C’est dans ce contexte que la branche togolaise de l’Association Internationale des Étudiants Juristes à travers son programme  » Miss Jus in Pucra » a organisé ce vendredi 7 décembre à l’endroit des étudiantes des facultés et écoles d’enseignement de droit, et des jeunes filles membres des partis politiques, un séminaire de formation et de partage d’expériences autour du thème « Jeunesse féminine et gouvernance publique ».

Pour Mlle Romana Segbaya, Miss Jus in Pucra 2018, initiatrice du projet, la question de la participation des femmes à la vie politique et à la gouvernance publique de notre pays est un réel défi pour notre démocratie, et ce séminaire vient à point nommé pour donner à la jeunesse togolaise, en général, et à la jeunesse féminine, en particulier, les connaissances nécessaires pour leur implication en politique et dans la gouvernance publique.

L’objectif de ce séminaire est donc de « contribuer à la promotion des droits des femmes et l’équité genre en politique en renforçant les capacités des jeunes filles sur leurs droits civils et politiques, les initier aux fondamentaux de la décentralisation et de la gouvernance locale, et les encourager à s’impliquer dans les affaires politiques, pour surtout, un bon déroulement des élections à venir au Togo », a laissé entendre Mlle Victobelle Dos’tino Kpetemey, Présidente de l’ AIEJ-Togo. Lire la suite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here