Les voix s’élèvent toujours contre la nouvelle loi fixant désormais les conditions d’exercice de la liberté de réunion et des manifestations pacifiques publiques au Togo.

Apostrophé samedi dernier lors de la fête traditionnelle Dunényon-zan, Jean-Pierre Fabre, président de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) a vivement contesté cette nouvelle loi dite Boukpessi. lire la suite

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here