Le Togo, dans l’exécution de sa stratégie nationale d’électrification qui vise à fournir un accès universel à une énergie moderne d’ici à 2030, bénéficie désormais du soutien de l’IFC, une institution mondiale de développement dédiée au secteur privé au sein de pays émergents et aussi membre du Groupe de la Banque mondiale.

Cette stratégie, validée lors d’une rencontre de haut niveau sous l’égide du Premier ministre togolais Komi Sélom Klassou, offre une feuille de route pour faire face aux obstacles à l’extension du réseau d’électrification au Togo, notamment dans les régions reculées, et prévoit de recourir à des sources d’énergie alternatives. La stratégie prône également la mise sur pied de projets d’investissement privé commercialement viables ; encourage les partenariats publics privés et recommande d’identifier où les financements publics et les financements mixtes peuvent être le plus efficacement alloués.

Aujourd’hui, seule 40% de la population au Togo a accès à l’électricité. Ce chiffre chute à moins de 10% au sein de la population rurale. Ceci est dû au faible niveau de demande dans de nombreuses régions qui limite la rentabilité de l’extension du réseau. Devant cette situation, le Togo a initié une nouvelle approche pour accroître l’accès à l’énergie. Un programme lancé l’an dernier prévoit de faire installer 300,000 kits solaires par des entreprises privées avant 2022. La stratégie du Togo prévoit, sur les douze prochaines années, de connecter les 1,3 million de foyers n’ayant pas encore accès à l’électricité grâce à des technologies alternatives et des solutions commerciales innovantes.

Lire la suite 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here