En 2020, la candidature de Faure Gnassingbé, au pouvoir depuis 2005, ne dépend plus de personne que de lui-même. C’est ce que déclarait mercredi sur une radio locale un responsable de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise (C14). Une position radicalement opposée à celle que défendait entre 2017 et 2018 le même regroupement politique. Pour ce responsable de parti politique, c’est le contexte législatif actuel créé par une Assemblée nationale ‘de service’ qui permet à Faure Gnassingbé d’être candidat à la présidentielle de 2020.

Cependant, dira-t-il, il appartient à l’opposition démocratique de l’empêcher de passer du statut de candidat à celui d’élu. Ce message, Antoine Folly a semblé l’adresser à tous les Togolais, et surtout aux partis politiques d’opposition qui ont quitté, au lendemain des élections législatives du 20 décembre 2018, la barque de la C14. lire la suite

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here