Les acteurs de la société civile togolaise ne comptent plus croiser les bras devant la restriction des libertés publiques à laquelle se livre le régime cinquantenaire de Faure Gnassingbé.

Devant la presse mardi à Lomé, ces acteurs de défense des droits de l’Homme ont exprimé leur mécontentement par rapport comportement liberticide du pouvoir sur l’interdiction des manifestations publiques dans le pays. lire la suite

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here