Il y a quelques mois, les Togolais accordaient toute leur confiance pour que leur pays aussi connaisse l’alternance après plus d’un demi siècle de gouvernance sous le Gnassingbé. Alors que la facilitation de la CEDEAO, menée par Nana Akufo-Addoh et Alpha Condé n’a pas abouti à l’alternance au sommet de l’Etat, les populations se sont vus « trahis ». Mais pour le président ghanéen, « l’alternance est un problème des Togolais ». Pas le sien donc !

« L’alternance, c’est un problème des Togolais. En tant que leader du Ghana, ce n’est pas à moi de dire cela, c’est un problème du Togo. Le plus important, c’est qu’ils arrivent à avoir une vie normale », a fait savoir le président ghanéen dans un entretien RFI, TV5 Monde et le journal « Le Monde ». lire la suite

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here